Uncategorized

Go ! 10 décembre – 17 décembre 2018

Capture d_écran 2018-12-10 à 11.49.42

.
Lundi 10 décembre
.

Universités

17h00-20h00 : AG interfac #2 contre la hausse des frais d’inscription (centre universitaire Clignancourt)

Paris
17h00 : réunion intersyndicale Paris 1 (centre Panthéon – 419C)
17h00 : Réunion inter-UFR retard de paiements vacataires, ATER et doctorant-e-s contractuel-le-s au Duc (bar à proximité de la Sorbonne, 9 rue Victor Cousin) – réunion informelle ouverte à toute personne concernée à l’université Paris 1, quelle que soit son UFR de rattachement.

Hauts-de-Seine (92)
10h00 : AG nanterrienne, université Paris Nanterre, amphi E2 (Univ. Paris Nanterre, RER Nanterre Université)
.

Secondaire

18h30-20h30 : AG Education de Coordination Région Parisienne + Hors IdF (au 8, impasse Crozatier, 75012 Paris M° Reuilly-Diderot/Faidherbe Chaligny/Ledru-Rollin)

.

Mardi 11 décembre

12h00-15h00 : Macron, t’es foutu, la jeunesse est dans la rue ! Manifestation étudiante et lycéenne (départ place Saint-Michel, 75006 Paris)

Universités

Paris
12h00 : AG des personnels de Paris 1 (centre Panthéon, salle 6 se trouvant au 2e étage)

Hauts-de-Seine (92)
Seine Saint-Denis (93)

.

Mercredi 16 mai

Universités

Paris
Hauts-de-Seine (92)
.

Jeudi 17 mai

Universités

Seine Saint-Denis (93)
Paris
.

Vendredi 18 mai

Universités

Seine Saint-Denis (93)
Paris

Secondaire

Paris

Samedi 19 mai
.

Autres actions

Publicités
Uncategorized

Appel national à une rétention des notes du baccalauréat

Capture d_écran 2018-06-21 à 23.20.20

Appel lancé par des enseignant.e.s de philosophie des académies d’Orléans-Tours et de Nice. Si vous souhaitez participer à la rétention des notes du baccalauréat pour la session 2018, nous vous invitons à remplir le formulaire créé à cet effet sur Framaforms.

[EDIT] Mercredi 27 juin : pour le moment des enseignantes et enseignants de philosophie, mathématiques, svt, lettres, et d’anglais travaillant dans les académies de Versailles, Clermont-Ferrand, Aix-Marseille, Créteil, Gironde, Poitiers, Grenoble, Paris, Lyon, Montpellier et Rennes se sont déclaré.e.s prêt.e.s, en s’inscrivant sur le formulaire, à procéder à une rétention de notes. Pour information, le SNES a déposé un préavis de grève à compter du 30 juin, afin de couvrir les retards (pour cause de surcharge de travail et/ou de protestations académiques). Les correctrices et correcteurs qui procèderont à une rétention de notes ne pourront donc pas être pénalisé.e.s par leur administration, si ce n’est pas une retenue de salaire sur les jours de rétention de notes.
.
.
Nous, enseignantes et enseignants du secondaire, correctrices et correcteurs du baccalauréat prenons acte de la gravité de la situation actuelle dans l’enseignement secondaire et à l’Université.

Les réformes de l’enseignement et des modes d’évaluation prévues pour le Lycée ne sont qu’une extension sans complexe de la sélection et modifient profondément le sens de notre enseignement, et cela sous couvert de le « muscler ». Ainsi l’enseignement de plusieurs disciplines se trouve tout simplement saccagé malgré les déclarations de bonnes intentions. La réforme du bac Blanquer, prévue pour la rentrée 2021, supprimerait les séries au Lycée et avec elles le caractère national du diplôme, entraînant une mise en concurrence des lycées, sans pour autant favoriser l’acquisition d’une solide culture du fait de la réduction du volume horaire accordé aux spécialités en terminale. Sa mise en œuvre accroîtrait encore davantage les inégalités, en ouvrant la porte à une personnalisation et à une différenciation des programmes et des parcours. La réforme du lycée détériorerait par ailleurs fortement les conditions d’étude et de travail, car elle entraînerait l’obligation d’un choix d’orientation précoce et prématuré, un accroissement du nombre d’élèves par classe (jusqu’à 35 élèves selon les séries et les établissements scolaires), multiplierait les évaluations locales en cours d’année pour le bac (une vingtaine sur deux ans), etc. Le contrôle continu, tel qu’il est pensé, ne garantirait nullement une plus grande assiduité, ni une plus grande implication, ni un meilleur niveau scolaire de nos élèves, comme le confirme l’exemple de l’enseignement professionnel. La logique « d’autonomie » avancée est aussi celle des restrictions budgétaires, de la pression managériale et de la privatisation en lien étroit avec les exigences économiques locales, comme cela est patent depuis des années à l’Université qui subit de plein fouet les conséquences de la loi LRU.

La réforme des concours de l’enseignement, qui sera annoncée très bientôt, avec la suppression du statut de fonctionnaire stagiaire, prépare la disparition du statut de fonctionnaire, prévu par le plan CAP 2022.

La mise en œuvre de Parcoursup, en application de la loi ORE (Orientation et Réussite des Étudiants), confirme toutes les craintes que l’on pouvait avoir. Ce nouveau système d’orientation  post-bac aggrave considérablement la sélection sociale et territoriale dans l’accès à l’enseignement supérieur. Dans les banlieues et les zones périphériques, ce sont 30%, 50% des élèves d’une classe d’âge et parfois plus qui vont passer le bac sans avoir obtenu une seule réponse positive, même sur un « vœu de secours », frappant ainsi de plein fouet nos élèves les plus fragiles  – les effets de ce dispositif de sélection étant de plus très inégaux selon les filières de bac et les lycées. Or, cette situation s’explique d’abord par l’austérité : un nombre insuffisant de places dans l’enseignement supérieur pour faire face au baby-boom des années 2000, avec notamment un manque d’au moins 40 000 places dans les universités. On aurait pu choisir d’augmenter les moyens matériels et financiers. Mais non ! On a préféré sélectionner les élèves aux profils scolaires supposés, sans aucune justification, les plus « adaptés ». Dans le même temps, cela favorise l’enseignement privé, donc payant, poussant les familles à s’endetter pour offrir des études dignes de ce nom à leurs enfants. Enfin, en dévalorisant le bac, diplôme devenu sans valeur, la réforme les incite à se détourner de sa préparation.

Face aux différentes formes de contestations de ces projets et réformes, l’unique réponse a été celle de la répression brutale et arbitraire, qui s’est abattue sur les lycéennes et lycéens et les étudiantes et étudiants mobilisé.e.s contre la sélection à l’Université.

Par conséquent, nous exigeons l’abandon de la réforme du Lycée telle qu’elle est envisagée actuellement par le gouvernement, ainsi que le retrait de la loi ORE. Conscient.e.s de la nécessité de repenser notre système d’éducation et nos pratiques d’enseignement, nous nous opposons cependant à tout projet qui contreviendrait aux ambitions propres au service public d’enseignement et qui prétendrait pouvoir faire l’économie d’une véritable concertation avec l’ensemble du corps enseignant.

Nous procéderons pour cette raison à une rétention des notes du baccalauréat, pour une durée de 24 heures reconductible.

Si vous souhaitez participer à la rétention des notes du baccalauréat pour la session 2018, nous vous invitons à remplir le formulaire créé à cet effet sur Framaforms. Vos données personnelles (prénom, nom, adresse mail) ne seront pas rendues publiques sans votre accord. Par ailleurs, l’inscription via ce formulaire ne vaut pas engagement : il s’agit d’abord de recenser le nombre de correctrices et correcteurs prêt.e.s à s’engager dans une telle action.
.

Capture d_écran 2018-06-21 à 23.18.05

Contact (notamment en cas de problème technique) : educationidfenlutte@gmail.com

 

Go ! Les événements

Go ! 18 juin – 24 juin 2018

Capture d’écran 2018-06-19 à 01.19.51.png
.
Lundi 18 juin

.

Mardi 19 juin

Universités

Secondaire

.

Mercredi 20 juin

Universités

Hauts-de-Seine
08h00-11h00 : Relaxe pour les inculpés du 9 avril ! – rassemblement de soutien aux étudiant.e.s inculpé.e.s le 9 avril à l’université Paris Nanterre, devant le Tribunal correctionnel de Nanterre (179, avenue Frédéric et Irène Joliot-Curie, 92000 Nanterre)
.

Jeudi 21 juin

Vendredi 22 juin

Samedi 23 juin

Dimanche 24 juin
.

Autres actions

Mercredi 20 juin, 18h00 : Rassemblement en soutien à Bure et contre Cigéo (contre les perquisitions et gardes à vue), fontaine Saint- Michel, 75005 Paris.
Jeudi 21 juin, 12h30 : RDV sur la terrasse au 2ème étage du bâtiment A de l’université Paris 8, contre l’intervention policière autorisée par le C.A. de l’université pour évacuer les exilé.e.s de Paris 8 (M° Saint Denis – Université)
Jeudi 21 juin, 16h00 :  Rassemblement avec les soignant.e.s et les syndicats, à l’occasion de la visite de la ministre de la santé Agnes Buzyn à l’hôpital St Louis – rdv au 31, rue de la grange aux belles (75010 Paris)

Go ! Les événements

Go ! 11 juin – 17 juin 2018

Capture d’écran 2018-06-08 à 09.31.32.png

Lundi 11 juin

.

Mardi 12 juin

Universités

Seine Saint-Denis (93)
18h30 : Conférence de presse, contre l’expulsion des exilé.e.s du bâtiment 1 annoncée par la Présidence de l’université Paris 8 (M° Saint-Denis Université).

Secondaire

Paris

.

Mercredi 13 juin

Universités

Paris
18h30 : AG des Précaires de l’éducation d’Île-de-France (Bourse du Travail de Paris, salle Ferrer, 3, rue du Château d’Eau, 75010 Paris, M° République/Chateau d’Eau)

Secondaire

Paris
18h00-02h00 : Concerts/Soirée de soutien aux inculpé-e-s du Lycée Arago (La Brèche, 96 bd Raspail, Paris 75006, M° Saint Sulpice/Rennes)
.

Jeudi 14 juin

Universités

Hauts-de-Seine (92)
.

Vendredi 15 juin

Universités

Paris
10h00 : Rassemblement pour la régularisation des étudiant.e.s sans papier d’Île-de-France devant le Ministère de l’intérieur (18 rue des Pyrénées, 75020 Paris)

Secondaire 

Paris
12h00-16h00 : Relaxe des inculpé.e.s d’Arago (Tribunal de Paris, Avenue de la Porte de Clichy, Paris 75017, RER/M° Porte de Clichy).))

 

Samedi 16 juin

Universités

Seine Saint-Denis (93)
10h00-19h00 : Second rdv de #NosFacsNosChantiers – pour ré-instituer l’Université comme lieu de pensée ouvert, en savoirs comme en actes (10h00 accueil ; 11h00 présentation de l’initiative, puis déambulation sur le terrain ; 12h00 repas partagé : 14h00 temps de travail et de discussions, 17h00 temps musical), à Sevran (voir indications sur le site dédié à l’initiative)
.

Dimanche 17 juin
.

Autres actions

Lundi 11 juin, 9h30 : Rassemblement en soutien à Piotr Pavlenski (234, rue de Rivoli, Paris 75001, M° Concorde/Tuileries)
Lundi 11 juin, 11h00 : Coucou Patron ! Manifestation postiers (Rue Bourseul, Paris 75015, M° Vaugirard)
Lundi 11 juin, 11h30 : Conférence de presse des grèviste Vélib’ licenciés (11 allée Jean-Baptiste Preux, Alfortville 94140, RER D Gare du Vert de Maison/Créteil Pompadour)
Lundi 11 juin, 13h00-17h00 : Meeting de soutien aux cheminot.e.s (devant le Sénat/Rue de Tournon, RER B Luxembourg/M° Cluny La Sorbonne)
Jeudi 14 juin, 14h30 : Manifestation des retraités (trajet Opéra > retraités – appel des lycéen.ne.s à rejoindre cette manifestation)
Jeudi 14 juin, 17h30-18h30 : Sexisme en milieu militant, quand est-ce que ça s’arrête ? (EHESS, 96 bd Raspail, Paris 75006, M° Saint Sulpice/Rennes)

Uncategorized

Ils répriment notre mouvement, nous dénonçons

Capture d_écran 2018-06-02 à 20.31.53

Enseignant.e.s, enseignant.e.s-chercheur.se.s, étudiant.e.s et élèves du secondaire s’élèvent contre la répression qui s’abat sur notre mouvement de contestation en réponse à nos mécontentements. Vous trouverez ici des motions, communiqués et articles rédigés pour dénoncer cette politique répressive.

Communiqués
Communiqué de soutien de l’AG Education IdF aux personnels menacés de graves sanctions disciplinaires, 13 juin 2018
Soutien à deux enseignants-chercheurs nantais mobilisés contre la réforme ORE sanctionnés : lettre-pétition contre les sanctions imposées à deux enseignants-chercheurs de l’université de Nantes mobilisés contre la réforme de l’enseignement supérieur ce mois de juin (2018)
Lettres aux parents des élèves placé.e.s en garde-à-vue au lycée Arago – extrait, 2 juin 2018
Communiqué du C.A. de l’ASES (Association des sociologues enseignants du supérieur) du 1er juin 2018
La répression continue de s’abattre sur les lycéens : appel à la solidarité des professeurs (communiqué de l’AG du lycée Mozart réunie le 1er juin 2018)
Motion des enseignant.e.s l’UFR de philosophie de l’université Paris 1 réuni.e.s le 30 mai 2018 (contre la répression policière du 22 mai)
Occupation du lycée Arago, nous, parents, citoyen.ne.s, saisissons le défenseur des droits : pétition pour saisir le défenseur des droits suite à la répression policière lors de l’occupation du Lycée Arago du 22 mai 2018.

Articles
« 100 enseignants chercheurs pour la relaxe des inculpés de Nanterre et d’Arago« , L’Humanité, 15 juin 2018
« Témoignage d’une arrêtée du lycée Arago« , Paris-luttes.info, 6 juin 2018
« Répression. Lycée Arago : pour les parents, la pilule ne passe pas« , par Alexandre Fache, L’Humanité, 1er juin 2018
« Arié Alimi : « Une volonté de faire peur, de faire mal, de casser un élan de politisation de la jeunesse » », entretien réalisé par Alexandre Fache, L’Humanité, 31 mai 2018
« 
Contre la surenchère sécuritaire à Normale Sup‘ », Médiapart, article-pétition publié le 30 mai 2018
« Arago. Des inculpés témoignent : arrestations violentes, humiliations en garde à vue« , Révolution permanente, par Enora Lorita et Irena Serge, 25 mai 2018

 

.

Uncategorized

Jeudi jeune : appel lycéen au 7 juin

Capture d’écran 2018-06-01 à 00.37.22.png

Nous, lycéen·ne·s, appelons à manifester massivement contre Parcoursup et la sélection à l’université le Jeudi 07 Juin.

On nous avait dit qu’APB, le précédent système permettant de s’inscrire à l’Université, était défaillant, qu’il fallait changer radicalement. On nous avait dit qu’avec Parcoursup, tout serait différent. Pourtant, au soir des résultats, nous étions 400 000 jeunes sur le carreau. Avec un budget par étudiant en recul depuis de nombreuses années, et un baby-boom des années 2000 dans lequel aucun investissement n’a été fait pour permettre notre accueil, comment s’étonner ? Le résultat : plusieurs centaines de milliers de jeunes n’ont toujours pas reçu de proposition d’affectation.

Le gouvernement n’arrête pas de nous répéter que le système va « se ventiler », que tout le monde aura une proposition. Mme Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, brasse de l’air ! Nous voyons bien qu’en réalité l’étau se resserre. Dans les lycées de banlieue, certaines classes n’ont eu aucune proposition d’affectation ! Des jeunes avec des dossiers scolaires excellents sont rejetés hors de l’Université en raison de leur lycée d’origine. Sommes-nous de trop ? Comme si en banlieue, nous n’avions pas le droit de décider notre avenir, et qu’il fallait au mieux s’accommoder d’un choix de filières subies, au pire être exclu de l’enseignement supérieur. Trop d’entre nous ont d’ailleurs déjà baissé les bras, en acceptant une filière non-voulue de peur d’être recalé.

En sélectionnant aussi brutalement, M. Macron tire vers le bas l’ensemble de notre système éducatif. Tant d’entre nous sont démotivés : on se demande à quoi sert le baccalauréat, après avoir vu les résultats de Parcoursup. Le gouvernement s’en prend à une valeur fondamentale : celle du droit à décider de son avenir. En assignant tout le monde à résidence scolaire, en nous empêchant de choisir, ce gouvernement détruit notre possibilité de nous découvrir, de nous émanciper et de devenir excellents dans un domaine, car passionné·e·s. Il s’en prend aussi à notre liberté d’expression : lorsque nous nous mobilisons, la seule réponse que l’on nous apporte, c’est la répression. On n’arrête pas de nous enseigner les valeurs de la démocratie. Le gouvernement s’en réclame. Et pourtant, quand on fait entendre une voix différente, on nous réprime violemment, comme à Arago ou des mineurs ont dû subir des gardes à vues prolongées et humiliantes.

Alors, parce que nous voulons défendre notre droit à décider de notre avenir, parce que nous sommes solidaires de nos ami·e·s sur le carreau, nous nous mobiliserons le 07 Juin. Pour le retrait de la loi ORE et un investissement à hauteur des besoins dans l’enseignement supérieur, contre la sélection à l’Université.

Vous ne déciderez ni de notre place dans la société, ni à notre place !

Liste des lycées signataires du Jeudi jeune (par département) :

Paris 75 : 21 lycées
Lycée Racine, Paris 8e
Lycée Voltaire, Paris 11e
Lycée Hélène Boucher, Paris 20e
Lycée Arago, Paris 12e
Lycée Dorian, Paris 11e
Lycée Claude Monet, Paris 13e :
Lycée Bergson, Paris 19e
Lycée Georges Brassens, Paris 19e
Lycée Maximilien Fox, Paris 6e
Lycée Gabriel Fauré, Paris 13e
Lycée Abbé Grégoire, Paris 5e
Lycée Henry IV, Paris 5e
Lycée Charlemagne, Paris 4e
Lycée Jules Ferry, Paris 9ème
Lycée Lamartine, Paris 9ème
Lycée Louis Le Grand, Paris 5ème
Lycée Victor Hugo, Paris 3ème
Lycée François Villon, 14ème
Lycée Turgot, Paris 3ème
Lycée Sophie Germain, Paris 4e
Lycée Simone Weil, Paris 3e

Seine et Marne 77 : 2 lycées
Lycée Bachelard, Chelles 77
Lycée Balzac, Mitry 77

Essonne 91 : 5 lycées
Lycée Geoffroy Saint-Hilaire, Étampes
Lycée Vilgenis, Massy
Lycée François Truffaut, Bondoufle
Lycée Robert Doisneau, Corbeil Essonne
Lycée Jean-Baptiste Corot, Savigny sur Orge
Lycée Nikola Tesla, Dourdan

Hauts de Seine 92 : 4 lycées
Lycée Paul Lapie, Courbevoie 92
Lycée Albert Camus, Bois Colombes 92
Lycée Maurice Genevoix, Montrouge
Lycée Guy de Maupassant, Colombes

Seine Saint Denis 93 : 13 lycées
Lycée Condorcet, Montreuil 93
Lycée Paul Eluard, Saint Denis 93
Lycée Paul Le Roland, Drancy 93
Lycée Jean Jaurès, Montreuil 93
Lycée Voillaume, Aulnay 93
Lycée Gustave Eiffel, Gagny 93
Lycée Blaise Cendrars, Sevran 93
Lycée Jean Rostand, Villepinte 93
Lycée Georges Brassens, Villepinte 93
Lycée Utrillo, Stains 93
Lycée Mozart, Le Blanc-Mesnil 93
Eugénie Cotton, Montreuil 93

Val de Marne 94 : 4 lycées
Lycée Condorcet, Saint-Maur 94
Lycée Pablo Picasso, Fontenay-sous-Bois 94
Lycée Romain Rolland, Ivry-sur-seine 94
Lycée Georges Brassens, Villeneuve-le-Roi 94

Val d’Oise 95 : 2 lycées
Lycée Julie victoire Daubié, Argenteuil
Lycée René Cassin, Gonesse

Ailleurs en France : 12 lycées
Lycée Marc Bloch, Strasbourg 67
Lycée Marie Curie, Strasbourg 67
Lycée Jean Monnet, Strasbourg 67
Lycée Emile Mathis, Strasbourg 67
Lycée Louis Pasteur, Strasbourg 67
Lycée Pontonniers, Strasbourg 67
Lycée Fustel de Coulanges, Strasbourg 67
Lycée Jean Rostand, Strasbourg 67
Lycée du Bois d’Amour-Poitiers 86
Lycée Camille Vernet, Valence 26
Lycée le Garros, Auch 32
Lycée Albert Triboulet,  Romans sur Isère 26
Lycée René Josué Valin, La Rochelle 17
Lycée Saint Exupéry, La Rochelle 17
Lycée de l’Harteloire, Brest 29
Lycée Kérichen, Brest 29
Lycée Vauban, Brest 29
Lycée l’Iroise, Brest 29
Lycée Despiau, Mont de Marsan 40
Lycée Montebello, Lille 59
Lycée Eugène Livet, Nantes 44
Lycée Guist’hau, Nantes 44
Lycée Jules Verne, Nantes 44
Lycée Jean Perrin, Nantes 44
Lycée Georges-Clémenceau, Nantes 44
Lycée Gaspard – Monge, Nantes 44
Lycée Condorcet, Bordeaux 33
Lycée Pape Clément, Pessac 33
Lycée Victor Louis, Talence 33

Tu es dans un autre lycée ? Signe l’Appel au 7 Juin ! Deux possibilités :
> envoie un message privé à la page Facebook Non à la sélection !
> ou un mail à l’adresse stopparcoursup@gmail.com

Go ! Les événements, Semaine après semaine

Go ! 4 juin – 10 juin 2018

Capture d_écran 2018-05-31 à 22.20.58
Lundi 4 juin

Universités

Hauts-de-Seine (92)
10h00-17h00 : États généraux de l’Université – « Ouvrir l’Université », Université Paris Nanterre, bâtiment DD Jean Rouch (RER Nanterre Université)
.

Mardi 5 juin

Universités

Hauts-de-Seine (92)
9h30-17h00 : États généraux de l’Université –  « Travailler à l’Université », Université Paris Nanterre, bâtiment DD Jean Rouch (RER Nanterre Université)

Secondaire

Paris
10h00
: AG « Non à la fermeture des CIO » – ASIEM (6 rue Albert de Lapparent, 75007 Paris, M° Ségur)
14h00 : Manifestation « Non à la fermeture des CIO » – Départ Place Edmond Rostand (RER Luxembourg, M° Cluny La Sorbonne) vers Ministère

.

Mercredi 6 juin
.

16h00-19h30 : Rassemblement, Manif, AG de la maternelle à l’université à Evry (Place des Terasses de l’Agora, 91000 Evry, RER Evry Courcouronne)

Universités

Paris (75)
19h00 : Fêtons Clignancourt ! Fête de fin d’occupation du centre Clignancourt de Paris 4 (2 rue francis de croisset, 75018 Paris, M° Porte de Clignancourt)

Hauts-de-Seine (92)
14h00 : AG étudiante Nanterre, Université Paris Nanterre (RER Nanterre Université)
9h30-17h00États généraux de l’Université – « S’approprier l’Université », université Paris Nanterre, bâtiment DD Jean Rouch (RER Nanterre Université)
12h00-15h30États généraux de l’UniversitéPoint info/Débat : référentiels métiers, l’arrêté Licence, classements, Université Paris Nanterre, bâtiment DD Jean Rouch (RER  Nanterre Université)

Secondaire

Paris
19h00 : Rassemblement hebdomadaire devant le Lycée Arago (4 place de la nation, 75012 Paris, M° Nation).

Val-de-Marne (94)
14h30
: Rassemblement devant la Préfecture de Créteil en soutien aux lycéen.ne.s sans papiers (21-29 avenue du général de gaulle, 94000 Créteil, M° Créteil – Préfecture)

 

Jeudi 7 juin

Universités

Paris (75)
16h30-18h30 : Rassemblement pour l’inscription d’étudiant.e.s sans papiers à Paris 1 Université Paris 1 site Panthéon (12 place du Panthéon, 75005 Paris)

Hauts-de-Seine (92)
9h30-17h00 : États généraux de l’Université – « Enseigner, chercher et étudier autrement », Université Paris Nanterre, bâtiment DD Jean Rouch (RER Nanterre Université)

Secondaire

Paris
12h30 : Tout le monde déteste Parcoursup – mobilisation lycéenne, départ place Saint-Michel (75006 Paris) en direction de gare d’Austerlitz en passant par le rectorat. Voir l’appel lycée au 7 juin.
.

Vendredi 8 juin

.
18h30
: Nuit des collèges et des écoles, au collège Jean Macé à Fontenay-sous-Bois (1 Rue Paul-Éluard, 94120 Fontenay-sous-Bois)

Universités

Hauts-de-Seine (92)
9h30-17h00 : États généraux de l’Université – Journée de synthèse : concrétisation d’un projet « Rentrée 2018-19 », préfiguration de la suite des Etats Généraux, université Paris Nanterre, bâtiment DD Jean Rouch (RER Nanterre Université)

Paris (75)
18h : Apéro-AG des Personnels de Paris 1 (Jardins du Luxembourg, entrée côté RER/Face à la Rue Soufflot) RER B Luxembourg/Métro ligne 10 Cluny – La Sorbonne

.

Samedi 9 juin

Secondaire

Paris
20h00 : Soirée de soutien à la caisse de grève des précaires de l’Education Nationale – EHESS (96, bd Raspail, 75006 Paris, M° Notre-Dame-des-Champs / Saint-Placide)
.

Autres actions

.
Mardi 5 juin, 9h00
: Gaël n’a rien à faire au commissariat – Rassemblement de soutien à Gaël convoqué au commissariat de Neuilly (28 rue du pont, 92200 Neuilly-sur-Seine, M° Pont de Neuilly)
Mardi 5 juin, 13h00
: Catacombes on Strike – Manifestation contre primes figées, baisse d’effectif, sécu dégradée, départ Gare du Nord
Mardi 5 juin, 14h00 : Rassemblement SUD Rails devant le Sénat (à l’angle Rue de Tournon et Rue de Vaugirard, 75006 Paris, RER Luxembourg/M° Mabillon/Odéon)
Mardi 5 juin, 18h30 : 3e AG Inter-pro, Bourse du travail, salle Ambroise Croizat (3, rue du Château d’eau, 75010 Paris)
Jeudi 7 juin, 15h00 : Le combat continue : Généralisons la grève – manifestation des secteurs en lutte, appel collectif (Comité d’action inter-lycéen, AG éducation IDF, SUD Rails, …) Gare de l’Est